Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 00:00

 

 

 

 UNE NOUVEAUTÉ VIENT DE PARAÎTRE

 

 Patrimoine hospitalier en Bourgogne

 

Textes  Claudine Hugonnet-Berger, Elisabeth Réveillon, Brigitte Fromaget, Bruno François et Pierre-Louis Laget.

Photographies   Pierre-Marie Barbe-Richaud, Thierry Kuntz, Jean-Luc Duthu, Michel Thierry et Michel Rosso du Service Patrimoine et Inventaire – Région Bourgogne 

Cartes et plans  Alain Morelière Cartographe-illustrateur – Région Bourgogne

Coordination   Nicolas Potier Chef du Service Patrimoine et Inventaire – Région Bourgogne

 

Editeurs  Somogy éditions d’art  Paris

Région Bourgogne Service Patrimoine et Inventaire  Dijon 2011

399 p. 27 cm - Index - 39 Euros

 

   Cet ouvrage nous emmène à la découverte du patrimoine hospitalier de la  Bourgogne qui est d’une très grande richesse. Il prend la forme d’une enquête menée pendant huit années par des conservateurs du patrimoine sur l’histoire et l’architecture de chacun des 24 hôpitaux bourguignons recensés, des plus connus aux plus modestes. Des thèmes sont ensuite développés et abondamment illustrés : objets du quotidien, cloches et mortiers, meubles, images de dévotion, fondateurs et bienfaiteurs, communautés hospitalières …

Ce livre est illustré de 520  photographies réalisées par les photographes du  Service Patrimoine et Inventaire -  Région Bourgogne.

 

  Deux articles sont consacrés à l’hôpital d’Auxonne et à l'apothicairerie

 

AUXONNE  Un hôpital civil et militaire  

article P. 43 à 49 avec 8 illustrations

L'apothicairerie

article P. 221 à 223 avec  une belle vue d’ensemble des boiseries 

Cet ouvrage est en vente en librairie

Il est aussi consultable à la Bibliothèque municipale d'Auxonne

(Fonds local L 725.5 PAT) 

Repost 0
Publié par Martine Speranza - dans Livres
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 00:00
 
UNE CARTE POSTALE ... Goliath

ACHETÉE PAR HASARD SUR INTERNET

 

 

Donckier CPVAuxonne (Côte d’Or) 26 Xbre 1894

 

Monsieur Donckier

 

J’ai l’honneur de vous prier de vouloir bien m’adresse sous peu une liste de goliathides car j’ai l’intention de me payer pour le jour de l’an pour 150 francs au moins d’insectes de cette tribut (sic).

J’attends donc un prix courant par retour de courrier, s’il se peut ? Comptez les moi au plus juste, car je suis un client qui n’a d’autre désir que d’augmenter sa collection, j’espère donc que vous me favoriserez en me faisant les prix les plus justes.

Je profite de cette carte, Monsieur, pour vous offrir mes vœux de

nouvelle année.
A bientôt donc S.V.P. une liste de  superbes échantillons.

Votre dévoué

H. Kieffer  élève en pharmacie chez M. Vercier Pharmacien                   

N’y a-t-il pas de livraisons entomologiques (coléoptères) intéressantes paraissant en   livraisons périodiques avec figures et planches ? Une réponse à ceci. et à quel prix l’an    

 

 NOUS FAIT DÉCOUVRIR ...          

Lire la suite …   Article complet de 2 pages

 

 UN JEUNE HOMME DÉCIDÉ     

 ... ET LES GOLIATHS

 

   H.  Kieffer, élève pharmacien CP Pharmacie Vercier

   à la Pharmacie Vercier

Nous savons peu de choses de ce jeune homme, mais le ton décidé de sa lettre passant commande à Monsieur Donckier, naturaliste bien connu, nous a frappé : ton spontané et impératif,  volonté de négocier les prix et de raccourcir les délais. L’impatience du jeune Kieffer est bien servie par la poste, le courrier est rapide : partie d’Auxonne le 26 décembre (timbre de départ) la carte arrive à Paris le 27 décembre (timbre de distribution).  

 

                  Cliquer sur les photos pour les ouvrir

         dans une autre fenêtre et les imprimer

   

Indexation

Goliath - collection - Donckier - Kieffer - élève pharmacien - Vercier - Auxonne

 

Fiche 003- 24 mars 2011 auxonne-patrimoine.net  ©Martine Speranza

 

Repost 0
Publié par Martine Speranza - dans Instantané
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 00:00

                             

Qui est l’auteur de la  mosaïque de l’Ecole Jean Moulin ?

                                                                                    

   Mosaïque

 

          

           En 1954 la Ville d’Auxonne décide de construire une nouvelle Ecole des garçons, pour  accueillir, en plus de l’Ecole primaire, un Cours complémentaire proposant un enseignement de 1er Cycle, de la 6ème à la 3ème pour l’obtention du B.E.P.C. (Brevet d’Enseignement du Premier Cycle). Architectes : P. Javelle et le Cabinet Saulgeot et Balme. La rentrée dans le bâtiment neuf a lieu en octobre 1955.

           En 1955, Claude Hertenberger, maître-décorateur, est choisi par la Ville d’Auxonne pour la réalisation d’une mosaïque décorative sur la façade du Groupe scolaire nouvellement construit, et ceci dans le cadre du 1% artistique. Le Groupe scolaire a coûté 77 millions de  francs, le 1% s’élève donc à 770 000 francs, payés par l’Etat (pour 85%) et par la Ville d’Auxonne (15%)  

      

LIRE LA SUITE ....                                                             

l'article complet et son SUPPLEMENT : Sources, Illustrations etc. (5 pages)   

 

CONSEIL 

Cliquez sur le lien lire la suite… vous permet d’accéder à un fichier pdf que vous pourrez lire, enregistrer et imprimer tout en conservant la mise en page que nous avons choisie pour nos fiches (textes et illustrations) Patientez pendant le téléchargement qui peut être un peu long .

 

Cliquez sur la  photo ci-dessus pour l’ouvrir dans une nouvelle fenêtre 

 

 

 

    FICHE D’IDENTITE

 

Nom : mosaïque à figure

Sujet : évocation des activités d’Auxonne

Matière : pâte de verre, grès et cérame

Dimensions : surface 32 m²

Artiste : Claude HERTENBERGER (PRIX DE ROME) conception et réalisation

Année : 1956

Epoque de construction : 2e quart 20e siècle

Propriété : propriété Ville d’Auxonne

Adresse : Ecole primaire Jean Moulin, 10 rue Claude Pichard – 21130 Auxonne

Historique : 1% artistique scolaire

Indexation : mosaïque-1% artistique-Hertenberger Claude-commande publique

 

              

Fiche 002- 26 février 2011   auxonne-patrimoine.net ©    Martine Speranza

Repost 0
Publié par Martine Speranza - Auxonne-Patrimoine - dans Un artiste à Auxonne
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 00:00

   

D’où vient le lion du jardin ?

 

 

Lion de face D

 

C’est en 1833 que le Conseil municipal décide d’acheter un lion en fonte pour décorer une fontaine. Il y a  toujours eu à Auxonne un grand nombre de puits publics et depuis 1823 la Ville les avait progressivement  dotés de mécanismes élévatoires pour permettre aux habitants de tirer l’eau plus facilement.

  La pompe élévatoire choisie se trouvait dans la Grande Rue, devant la façade du n° 54bis (aujourd’hui Studio du Cadran) ; elle était fixée sur un puits, dans un buffet en bois, que l’on souhaitait remplacer par un buffet en pierre de taille, suffisamment solide  pour supporter un lion de 265 kg.  

   

  On commande donc un lion en fonte 

LIRE LA SUITE … patientez et vous pourrez accéder à l’article complet et à son SUPPLEMENT : Chronologie, Sources, Bibliographie, Illustrations etc. (3 pages)  

 

 

CONSEIL

Cliquez sur le lien lire la suite… vous permet d’accéder à un fichier pdf que vous pourrez lire, enregistrer et imprimer tout en conservant la mise en page que nous avons choisie pour nos fiches (textes et illustrations) Patientez le temps du téléchargement

 

          QuartierneufLion     Jardin du Lion L    Bonaparte chasseur L

 

En cliquant sur chaque image vous pouvez l'ouvrir

dans une fenêtre plus grande  

 

FICHE D’IDENTITE 

 

Nom : lion couché

Matière : fonte – socle en pierre

Dimensions : Long. 120 cm, larg. 40 cm, h 50 cm

Poids : 265 kg

Fournisseur : Mayet mécanicien fondeur à Dole (Jura)

Fondeur : Fonderie Baudin à Toulouse-le-Château (Jura)

Année : 1833

Epoque de construction : 2e quart 19e siècle

Propriété : propriété Ville d’Auxonne

Adresse : Square du Souvenir Français – Boulevard Pasteur – 21130 Auxonne

Historique : élément d’une Fontaine située devant le 54bis rue Antoine-Masson (démolie)

Indexation : lion-sculpture-fontaine-bestiaire

 

Fiche 001- 7 février 2011       auxonne-patrimoine.net   ©  Martine Speranza

 

 

 

 

Repost 0
Publié par M.S. - dans Bestiaire
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 00:00

 

La Petite Fabrique de l’histoire est le blog de l’association Auxonne-Patrimoine. Fondée en 1991, notre association s’est donné pour buts de connaître, sauvegarder et mettre en valeur le patrimoine d’Auxonne. Depuis 1992 et pendant quinze années nous avons organisé des chantiers d’été pour des jeunes bénévoles français et étrangers (Chantiers REMPART), avec pour projet de contribuer à la restauration du Château Louis XI et à la mise en valeur du front sud des fortifications. Nous ne faisons plus de chantiers depuis 2007, ayant passé le relais aux chantiers d’insertion organisés par l’association Avenir et Environnement.

 

Aujourd’hui nous souhaitons mettre en ligne le résultat de nos recherches historiques sur la ville, mais nous voulons sortir du domaine souvent abordé des monuments les plus connus et vous faire découvrir de l’inédit ou bien ce que vous connaissez déjà, mais vu sous un autre angle.

Notre démarche se situe donc un peu en marge : le territoire de l’histoire étant quasiment illimité, tout peut devenir objet d’histoire et il s’agira pour nous d’entrer dans un sujet comme par effraction, à l’aide de sources peu utilisées, pour lui donner non pas une réalité, mais au moins une existence (références aux travaux de l’historienne Arlette Farge1). La démarche consiste alors à découvrir de nouvelles archives ou bien à exploiter dans les archives ce qui n’est pas lu, faute de temps, par les historiens professionnels. Ainsi nos sujets de prédilection sont des artistes, des forains, des inconnus, des figures de petites gens, enfin tous ceux qui, malgré leur position en marge, ont laissé des traces, si infimes soient-elles. Bien-sûr nous abordons aussi des sujets plus connus de l’histoire de notre ville, mais toujours en privilégiant les protagonistes et leurs actions.

 

Enfin pour rendre La Petite Fabrique de l’histoire plus attrayante, l’image nous apparaît primordiale et complémentaire au texte, c’est pourquoi nous proposons de nombreux documents iconographiques, souvent inédits, qui illustrent notre propos et permettent aux lecteurs de mieux se représenter l’objet de notre recherche.

Il est important de préciser que nous citons toujours précisément les sources que nous avons consultées, leurs lieux de conservation et l’origine des images que nous utilisons. 

Martine SPERANZA

 

Note : 1 Arlette Farge, Le goût de l’archive, Points Seuil, 1989  

à la Bibliothèque Municipale d'Auxonne DOV-907 FAR 

 

 

Recommandation : pour imprimer choisissez l'option orientation Paysage

Repost 0
Publié par M.S. - dans Avant-propos
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 00:00

 

 

Une jeunesse corseUne jeunesse corse

par Jean-Baptiste Marcaggi

 

Préface de Bernard Chevallier

illustré par Philippe Munch, Philippe de Saint-Maur, Philippe Werner et Christophe Simon

Le Rubicon Editeur - Juin 2010 - 18 € + frais de port

  

    C'est un ouvrage sur la jeunesse de Napoléon Bonaparte. Il réédite le texte ancien de Marcaggi, auteur en 1902 d'une biographe de Bonaparte, et le renouvelle en y ajoutant de très nombreuses illustrations souvent inédites, venant des collections de musées consacrés à Napoléon. L'originalité tient aussi au format choisi, celui de la bande dessinée et surtout à la contribution de quatre illustrateurs de bande dessinée ou d'ouvrages pour la jeunesse.

Quelques pages évoquent le séjour de Bonaparte à Auxonne, illustrées par une planche de Philippe Munch "Bonaparte face à des officiers royalistes à Auxonne - 1791" dans laquelle les Auxonnais reconnaîtront la Porte Royale (page 31).

 

Renseignement et achat en ligne sur le site  Le Rubicon Editeur en cliquant sur le lien suivant link

 

Repost 0
Publié par M.S. - dans Livres

Association Auxonne-Patrimoine

  • : auxonne-patrimoine.net
  • : La petite fabrique de l'histoire est le blog historique de l'association Auxonne-Patrimoine. Ce blog est destiné à tous ceux qui veulent en savoir plus sur l'histoire et le patrimoine d'Auxonne. Il est réalisé par Martine Speranza, Présidente de l'association
  • Contact

Iconographie

Barrage vers 1850Vue du barrage d'Auxonne vers 1850  par Charles-Edouard Rougeot - Huile sur toile - Collections du Musée Bonaparte à Auxonne - Photo Bruno François.

Recherche

Actualité