Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2020 1 02 /11 /novembre /2020 17:31

Les fortifications d'Auxonne   2- FRONT ROYAL

LES FORTIFICATIONS D'AUXONNE  - 2 -

C'est le front des fortifications entre la tour du Cygne ( ou du Signe) au nord-est et la tour du Béchaux au nord-ouest.

Le projet de l'ingénieur d'Aspremont en 1673 est de renforcer  la Tour du Cygne par un important  bastion et de porter plus en avant le tracé d'un nouveau front, partant de la tour en direction de la Saône.

 

Ce  nouveau front portera, suivant l'usage, le nom de Front Royal

en l'honneur de Louis XIV.

Front avant 1673 et Front Royal projeté (achevé en 1679) - SHD Vincennes Front avant 1673 et Front Royal projeté (achevé en 1679) - SHD Vincennes

Front avant 1673 et Front Royal projeté (achevé en 1679) - SHD Vincennes

L'ancien front est composé de plusieurs éléments :

2 grosses tours, 5 petites tours et 1 porte

 

à savoir

 

1- La tour du Cygne (ou du Signe)

classée Monument historique le 28 mars 1939

 

C'est la vieille Tour Chatillon attestée dés 1375,  renforcée en 1525 avec un parement à bossages orné d'une salamandre, emblème de François 1er, que l'on peut voir sur la partie nord-est, en hauteur et proche du raccord avec l'enduit.

La toiture qui couvre la tour depuis peu de temps est provisoire et la protège des infiltrations des eaux de pluie.

La salamandre de la Tour du Cygne en 2020
La salamandre de la Tour du Cygne en 2020
La salamandre de la Tour du Cygne en 2020

La salamandre de la Tour du Cygne en 2020

ensuite

 

2- La Porte de Flammerans dont on a aucune représentation en élévation

 

ensuite

les 5 petites tours qui seront démolies en 1759  :

3- Tour Prelot,

4- Tour Malpas,

5- Tour Grippon,

6- Tour Chalofflot,

7- Tour Pavillon

 

8- Tour du Béchaux  grosse tour qui renforce  le mur d'enceinte et contrôle l'entrée des eaux de la Petite Saône. Il n'en subsiste aujourd'hui que des éléments souterrains et l'ancienne voûte de l'entrée des eaux.  

 

Pour plus de détails sur la Tour du Béchaux 

CLIQUER ICI

________________________________________________________________________________

 

FRONT ROYAL 1673-1679

 

6 années sont nécessaires pour réaliser les travaux projetés

(les chiffres et les lettres renvoient au plan de 1679 ci-dessous)

 

- 3 nouveaux bastions sont construits F, G, H pour fermer ce front nord

- les ouvrages extérieurs Q, R, S, T, V pour  défendre ces bastions

- la Porte Royale 13 pour entrer et sortir de la place forte du côté de la Comté

 

Plan d'Auxonne en 1679 SHD-Bibliothèque du Génie - Réserve Atlas 98a

Plan d'Auxonne en 1679 SHD-Bibliothèque du Génie - Réserve Atlas 98a

La vue est prise depuis la terrasse de la Tour du Cygne où sont les canons en regardant la Saône

La vue est prise depuis la terrasse de la Tour du Cygne où sont les canons en regardant la Saône

F - Le Bastion du Cygne 

 

(G sur le Plan de 1679) Situé à l'angle nord-est. C'était, depuis toujours, le point faible de l'enceinte d'Auxonne, malgré les dimensions de la tour qui a subi un  renforcement considérable au 16e siècle ; ici pas de zones marécageuses, pas de rivière pour empêcher l'ennemi d'approcher. Le projet d'Aspremont en 1673 est de renforcer cette tour par un important bastion et de porter plus en avant le tracé d'un nouveau front, partant de la Tour du Cygne en direction de la Saône. 

Ce bastion est le seul des huit bastions de la ville à avoir cette forme en losange, du fait du peu de largeur qu'il a entre les deux épaules.. Commencé par d'Aspremont en 1673, c'est le premier bastion à avoir été achevé en 1679. Il est en grande partie détruit : il ne reste que l'épaule et le flanc qui regardent  du côté du Bastion du Gouverneur.Il fait  partie du domaine militaire.

Bastion du Cygne & Bastion Royal - Musée des Plans Reliefs - Paris  Photo C. Carlet

Bastion du Cygne & Bastion Royal - Musée des Plans Reliefs - Paris Photo C. Carlet

G - Le Bastion Royal

 

(G sur le Plan de 1679)  Il fait aussi partie encore aujourd'hui du domaine militaire. C'est un bastion créé de toute pièce par d'Aspremont. Avant 1673 le tracé de l'ancienne enceinte était bien plus à l'intérieur de la ville, joignant la Tour de Flammerans ( = Porte Royale) à la Tour du Béchaux.  Cette partie de vieux mur a été démolie en 1759. Un vaste trou d'eau, appelé le Creux des Capucins (du nom d'un couvent tout proche) occupait l'intérieur du Bastion.

Une contregarde revêtue en pierre (S sur le Plan de 1679), une tenaille R entre le Royal et  le Cygne et une tenaille T entre le Royal et le Béchaux protégeaient ce front.

 

Pour en savoir plus LIRE sur ce Blog

l'article "La Contregarde du Front Royal"

 

H - Le Bastion du Béchaux

 

(H sur le Plan de 1679)
Ce bastion tient son nom de la grosse tour du Béchaux qu'il a incorporée dans une des ses faces, il n'a pas une forme régulière et montre l'adaptation courante des formes à l'existant. C'est d'Aspremont qui l'a commencé et Vauban qui l'a terminé. Son revêtement a été complètement refait au 19e siècle. Ce bastion est le seul à avoir conservé son parapet.

 

26 - Entrée de la Petite Saône

 

(26 sur le plan de 1679)
Le système des eaux pour alimenter les fossés de la place était complexe et d'Aspremont, selon Vauban, n'avait pas bien maîtrisé le sujet. En 1679, Vauban ordonne donc de creuser les fossés plus profondément pour qu'il y ait une plus grande quantité d'eau.

 

(V sur le plan de 1679)

L'entrée de l'eau pour les fossés était protégée par un batardeau en trapèze remplacé en 1845 par  l'ouvrage actuel . La Petite Saône elle, pénétrait dans la ville par une voûte sur la face du Bastion, une grille protégeait l'entrée.  Un petit canal alimentait  un moulin m (construit en 1789), c'est aujourd'hui l'entrée de la Petite Saône.
 

_____________________________________________________________________________

 

 

La Porte Royale

(3 sur le plan de 1679) est la porte pour entrer et sortir

de la place forte du côté de la Comté.

 

 

C'est à cet édifice le plus remarquable du Front Royal

que nous consacrerons la prochaine fiche

 

Les fortifications d'Auxonne  3 - PORTE ROYALE

 

 

Auxonne Porte Royale 1676-1717 - Entrée nord de la place forte - Classée Monument Historique

Auxonne Porte Royale 1676-1717 - Entrée nord de la place forte - Classée Monument Historique

Texte et photos (sauf mention) : Martine Speranza   /  2 novembre 2020

Mots clés : Auxonne (Bourgogne), place forte, fortifications, Vauban, d'Apremont, architecture militaire, bastion

Partager cet article

Repost0
Publié par Martine Speranza - Auxonne-Patrimoine - dans Fortifications

Auxonne : Histoire & Patrimoine

  • : auxonne-patrimoine.net
  • : La petite fabrique de l'histoire est le blog historique de Martine SPERANZA, co-fondatrice de l'association Auxonne-Patrimoine. Cette association fut active de 1992 à 2007 dans des actions de mise en valeur du patrimoine auxonnais
  • Contact

Iconographie

Barrage vers 1850Vue du barrage d'Auxonne vers 1850  par Charles-Edouard Rougeot - Huile sur toile - Collections du Musée Bonaparte à Auxonne - Photo B. François.

Recherche

LA GIBERNE

Destinée aux curieux en quête de munitions, La GIBERNE  contiendra des  documents qui peuvent préciser une recher-che en cours, élaborer la fiche descriptive d'un bâtiment, donner la réponse à une question posée ...

ANNUAIRE DIDOT-BOTTIN 1889 Côte-d'Or extraits